Mash Forum Forum Index

Mash Forum
Bienvenue dans la communauté Mash !

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Tagazou Blues

 
Post new topic   Reply to topic    Mash Forum Forum Index -> BALADE -> Comptes rendus et photos
Previous topic :: Next topic  
Author Message
patrick seitert
Mashiste en rodage

Offline

Joined: 18 Dec 2019
Posts: 17
Localisation: Viroflay
Age: 79
Masculin
Votre moto: Honda BMW Harley Mas

PostPosted: Tue 24 Dec - 11:23 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

Pour les Frappadingues du side car et autres hallucinés,

J'ai acheté une Mash Family Bike pour régler un problème de handicap (provisoire ?) suite à de nombreuses opérations du dos et du cœur et il me tardait de me lancer dans une expédition "punitive" au long cours.


voir présentation : url=http://www.mash70-75.com/t6132-Carte-de-visite.htm


Sur mon lit d'hôpital je m'étais fixé l'objectif d'aller voir la mer pour moi et en souvenir de Stéphane, récemment décédé ,un vieux pote de virées motos dans notre cher vieux pays, et le Mash Family Bike a été acheté dans une certaine mesure pour pouvoir réaliser cette objectif.


Première étape : Viroflay-Allainville .
La première étape est courte (Viroflay-Allainville 90 kms), une sorte de mise en jambes pour la moto et le bonhomme, l'une est jeune et nécessite les précautions d'usage d'un moteur neuf si on veut le mener loin en kilométrage, l'autre a atteint la moyenne de l'espérance de vie dans nos contrées, le tout demandant ainsi des précautions pour la mise en jambes. Un petit cent kilomètres, voire un peu plus selon l'humeur et la zizagométrie, est donc une étape facile, encore que la conduite d'un side-car demande  une belle dépense d'énergie dans les bras, surtout avec un fort vent de 3/4. J'en profite pour faire plusieurs arrêt afin de peaufiner le réglage  subtil cocktail entre pincement/ouverture.

Dans ces conditions  2 heures pour faire 90 kms,  cela reste fort raisonnable en tagazou (surnom du sidecar), bien loin des possibilités d'une auto ou d'une moto. 
Ce premier soir je couche et dîne chez Alain et Chantal en pays drouais. Alain a été mon chef d'atelier de nombreuses années et Chantal tenait la boutique des accessoires et vêtements de la concession motos dont j'ai été le boss pendant une trentaine d'années.
Forcément cela fait des souvenirs de motards quand nous nous rencontrons , d'autant que dans son atelier il est entrain de restaurer une Ratier.



Mon side Mash couche à l'abri à coté d'une Ratier en cours de restauration.




Photo souvenir avant de reprendre la route vers l'Ouest lointain.


Deuxième étape : Allainville-Précigné .
On rentre dans du sérieux, de la longue distance pour tester la machine et le bonhomme avec en prime une belle dépression qui donne un vent de 3/4 gauche. Résultat cela a été "apocalypse now "avec un vent de force 6 dans la tronche , une pluie battante et traversière en prime me rappelant les régates de FD à Kiel quand la Baltique et vent du Nord sonnent la charge, mais quand il faut y aller , mieux vaut le faire avec envie.
Sur route mouillée et par forte brise la conduite d'un Tagazou réclame vigilance, doigté, un peu comme un dériveur de compétition, savoir être à la limite sans jamais la dépasser sous peine de cabaner, c'est à dire chavirer dans un cas, partir dans le fossé dans l'autre. Plus question dans les virages à droite de lever la roue du panier manière chien qui compisse. Je règle à nouveau en augmentant le pincement pour compenser ce fort vent qui m'emmène à droite. A la sortie d'un virage , j'ai droit à un spectacle surréaliste : une Laguna bien machouillée au milieu d'un champ de patates, conséquence d'une longue, vraiment longue sortie de route.  
Mon copain Stephane  qui voyage avec moi en pensée, avait l'habitude de dire lors de nombreuses expéditions punitives à moto faites en commun " à la campagne il faut trouver un resto avant 13h00 car après le cuisto part lutiner la bonne ou la patronne" . 
J'ai donc appliqué à la lettre  et me suis réfugié dans le seul troquet de Remalard menu du jour 13 euros et vue imprenable sur le tagazou. 

 
On rentre dans du sérieux, de la longue distance pour tester la machine et le bonhomme avec en prime une belle dépression. Résultat cela a été apocalypse now avec un vent de force 6 dans la tronche , une pluie battante et traversière en prime me rappelant les régates de FD à Kiel quand la Baltique et vent du Nord sonnent la charge, mais quand il faut y aller , mieux vaut le faire avec envie.
Sur route mouillée et par forte brise la conduite d'un tagazou réclame vigilance, doigté, un peu comme un dériveur de compétition, savoir être à la limite sans jamais la dépasser sous peine de cabaner, c'est à dire chavirer dans un cas, partir dans le fossé dans l'autre. Plus question dans les virages à droite de lever la roue du panier manière chien qui compisse. 
Spectacle surréaliste : une Laguna bien machouillée au milieu d'un champ de patates, conséquence d'une longue, vraiment longue sortie de route.  
Mon copain Stephane de R. qui voyage avec moi en pensée, avait l'habitude de dire lors de nombreuses expéditions punitives à moto faites en commun " à la campagne il faut trouver un resto avant 13h00 car après le cuisto part lutiner la bonne ou la patronne" . 
J'ai donc appliqué à la lettre  et me suis réfugié dans le seul troquet de Remalard menu du jour 13 euros et vue imprenable sur le Tagazou. 

 
 
Mon brave Tagazou est à l'aise sur une place de parking. Succès garanti auprès des passants, surtout dans la manouvre de la marcher arrière. 

 
La recherche de l'essence dans le désert français est devenue une ardente obligation surtout avec les motos qui doivent ravitailler tous les 200kms , il ne faut pas louper les centres dernier endroit de distribution du liquide pour un moteur à explosion. et je me suis donné pour règle de ne pas attendre le témoin de réserve et à partir de 140/150 kms de rechercher une distributeur d'essence. 
Toujours gros succès et sympathie à l'égard du Tagazou : à l'Intermarché de Mamers un quidam abandonne son SUV pour parler avec moi de ce drôle d'engin qui l'intrigue car lui même ancien motard atteint par la limite d'âge. Je rigole in petto car il en a 10 de moins que moi. 
Il n'en reste que j'ai terminé l'étape sur les rotules, alors que le gros piston du mono martelait imperturbablement entre 4 et 5000 t/m. Demain c'est journée de repos chez mon hôte Charles qui m'a dorloté proposant service complet (gîte et couverts)  avec sans doute nettoyage du Tagazou, car le beau temps revient pour la dernière étape, la plus longue (350 kms). On en profite pour se faire un petit réglage des culbuteurs, car une oreille fine pourrait détecter comme un léger cliquetis, mais il faut des doigts de petite fille pour mener à bien cette opération.. J'en profite pour préciser à mon hôte un peu incrédule que le moulin emmène l'attelage sans effort, le gros piston martelant sans fatiguer ente 3 et 5000 tours, les 4ème et 5ème rapport restant vigoureux au point de chercher parfois une sixième vitesse. 

 
 
Deuxième nuit à l'abri pour le Tagazou, dans un cadre champêtre. 

 
A suivre. 

 

 

 

 

 

 


 
 





_________________
Roule à moto depuis 1956 et en sidecar depuis 1980
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 24 Dec - 11:23 (2019)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
douz
Mashiste en rodage

Offline

Joined: 12 Sep 2018
Posts: 33
Localisation: Haute Saône
Age: 61
Masculin
Votre moto: FamilySide,XT500,240

PostPosted: Tue 24 Dec - 15:44 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

Cool  Ah, çà fait plaisir à lire, bravo pour l'endurance, et pour l'écriture aussi  Okay
Back to top
hervit78
Guest

Offline




PostPosted: Tue 24 Dec - 17:57 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

bonjour ...

toujours sympa ce type de CR Okay

déplacé dans la bonne section ...

par contre le trajet Viroflay-Allainville ...

tu es passé par ou reflexion

je connais bien le coin ...

je fais ce type de RB


https://www.google.com/maps/dir/78000 Versailles/Allainville/@48.614259,2.1…
Back to top
patrick seitert
Mashiste en rodage

Offline

Joined: 18 Dec 2019
Posts: 17
Localisation: Viroflay
Age: 79
Masculin
Votre moto: Honda BMW Harley Mas

PostPosted: Tue 24 Dec - 20:13 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

Pour les Frappadingues du sidecar et les Indulgents de lire toutes ces pérégrinations en 3 roues :


3ème étape : Précigné-Combrit Sainte Marie.


Aller au bout du bout de l'Ouest lointain pour aller voir la mer démontée devant le spot de la Torche, cela se mérite avec paiement comptant, puisque mon étape marathon tant redoutée a connu des paramètres de dernière heure comme :
- une baisse de la température histoire de rappeler que pour un motard l'hiver commence en octobre; 
 
- un rallongement de près de 50 kms par la faute de déviations suite à des routes coupées ;  
 
- et pour dessert une dépression de suroit pour les 100 derniers kilomètres entrainant conséquemment le vent et la pluie "vache-qui-pisse" dans le museau. 
 
Vous additionnez le tout et vous avez un voyageur transi à l'amerrissage dans les Fermes de Betty où je suis attendu par mes amis. Mais avant cela fut rude car à partir de Lorient le vent s'est renforcé amenant dans son havresac des pluies torrentielles ; à l'arrivée j'ai bien cru qu'il me faudrait de l'aide pour descendre de ma monture tellement mes jambes étaient tétanisées par le froid et l'humidité. 
 
Deux jours de repos à être choyé , chouchouté, réconforté par Betty et Youyou. Remontée d'un flot de souvenirs communs avec Youyou, souvenirs de régates, de voyages avec bagnoles riches en anecdotes, de matches de rugby et de jeunes filles jouant les groupies autour des marins rentrant vannés et salés des régates du jour. 
 
Sur le plan gastronomie je suis soumis à une orgie de produits de la mer : bouquets, langoustines, homard, araignée ...et bien entendu une balade à pieds , avec cannes clopin clopant pour aller voir les vagues se fracasser sur la grève en souvenir de mon vieux pote Stéphane. 
 

 
 

 
 
Petit explication sur la photo montrant le Tagazou avec trousse à outils : juste un petit réglage de la roue du side pour avoir un peu plus de pincement et compenser ainsi la force du vent qui pousse à droite ; cela peut se faire dans un endroit propice (pro pisse ?) avec clés de 21,14 et 13. 
 

 
 
 
 
Après 2 jours de repos pour la machine et le bonhomme , le sidecar ressort de son abri. 
 

 
 
4ème étape : Combrit Sainte Marine-Précigné.
 Après un séjour breton chouchouté par mes amis Betty et Youyou (5 étoiles pour le moins) la fenêtre météo commandait d'envisager le retour, non sans avoir passé la matinée à regarder le match de rugby  France-Tonga avec des Bleus qui continuent à pratiquer leur rugby caifouillou à désespérer les amoureux d'Ovalie.



Quitter des amis hélas, retrouver la route, le bonheur !

La méteo change tout dans le plaisir de la pratique de la voile et de la moto. Pour le retour Tagazou et son cavalier ont profité du soleil et d'un vent 3/4 arrière transformant le trajet Quimper-Vannes comme un long bord de largue sous spi, 150 kms en 2 heures record de moyenne pour Tagazou. 
Toutefois une belle et mystérieuse surprise lors d'un arrêt propice ou pro-pisse avec la découverte de la disparition de la plaque d'immatriculation ...ce qui n'a jamais empêché un moteur de tourner et la caravane de passer. 
Le matin lors d'un petit "calfounage" de curé de campagne pour faire propre avec une chiffonnette je suis certain que la plaque était bien là avec ses 3 rivets. ??? 
Dans la foulée, j'ai inauguré un couteau acheté à la coopérative du Guilvinec en me tailladant l'index gauche , sang à tous les étages garanti. 
 
La plaque a manifestement disparu, les 3 rivets ont explosé, mystère ! 

 
J'ai donc roulé sans plaque le reste du trajet en espérant que les Gendarmes ne vaquent point le dimanche mais j'en ai rencontré deux fois à des ronds points, je les ai salué, ils m'ont rendu mon salut, manifestement entre gens de bonne compagnie il n'eut pas été de bon goût de chipoter à propos d'une vulgaire plaque d'immatriculation. 
Avec cette vague angoisse existentielle je me suis retrouvé 350 kms plus tard chez mon bon camarade Charles Henry L.  chez lequel je commence à avoir mes habitudes avec possibilité dans son atelier de nous bricoler une plaque d'immat provisoire type Afrique, patron ! 

 

 

 
A suivre. 

 

_________________
Roule à moto depuis 1956 et en sidecar depuis 1980
Back to top
ccharlie
Modérateur

Offline

Joined: 20 Jan 2018
Posts: 1,503
Localisation: Banlieu parisienne
Age: 57
Masculin
Votre moto: SC400_E3

PostPosted: Tue 24 Dec - 20:44 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

Merci pour ces récits de vos pérégrinations 

Wink
Back to top
poutine74
Mashiste rodé

Offline

Joined: 05 Jul 2016
Posts: 134
Localisation: 74
Age: 50
Masculin
Votre moto: ,mash 250,royal enfi

PostPosted: Tue 24 Dec - 23:53 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

Passionnant récit j ai hate de lire le prochain épisode de tes aventures
Back to top
patrick seitert
Mashiste en rodage

Offline

Joined: 18 Dec 2019
Posts: 17
Localisation: Viroflay
Age: 79
Masculin
Votre moto: Honda BMW Harley Mas

PostPosted: Wed 25 Dec - 02:00 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

5ème étape : le Final avec retour à la maison.




C'était l'histoire d'un mec qui s'était promis sur son lit d'hôpital qu'il irait un jour voir la mer par ses propres moyens, c'était aussi l'histoire de deux copains Stéphane et Patrick qui lors de leur dernière rencontre s'étaient promis d'aller voir la mer ensemble en souvenir de toutes les expéditions punitives à motos qu'ils avaient faite, c'est l'histoire d'un mec qui voulait tester la résistance du moteur du Tagazou sur longues distances et incidemment la résistance du bonhomme étant entendu qu'à cet âge pour les Devins Plombiers et toutes les autorités dépendant de la Kommandantur, cela relevait de l'inconscience , voire d'une douce folie. C'était donc l'histoire d'un mec qui s'est équipé comme il le fallait, car pour le motard l'hiver commence en octobre, qui a chargé le panier du side de tout l'outillage nécessaire okazou et surtout du copain Stéphane en pensée car son enveloppe charnelle a été prise dans les filets de la Sorcière Verte qui a lancé ses terribles araignées. Un voyage chargé en souvenirs d'autant qu'arrivé au bout du continent la rencontre prévu avec un autre copain de voile Youyou a fait remonter à la surface des images, des mots à défaut de maux avec lesquels il nous faut bien composer  pour survivre. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 Rue des Archives - Les débuts du Flying Dutchman en France. Le temps des grandes chevauchées sur les vagues .On sourit devant la grande souplesse du mat et de la bôme en bois (les espars en alu vont vite régler ce problème). Mais nous trouvions que cela allait vite, nous étions jeunes, beaux (?) nous roulions en R8 Gordini ou en Cooper S, nous n'avions peur de rien.
 
 
 
 
 Après ce raid longue distance (près de 1400 kms) en jouant au mieux avec les cartes météo et le passage de nombreuses dépressions venant d'ouest avec vent et pluie, le tout avec une réussite moyenne : 3 jours de soleil et 2 jours de flotte, à chaque arrêt, dans des endroits perdus au fin fond de la campagne, perdus dans mes souvenirs, il m'est revenu sans cesse en tête les paroles de "Que reste t'il de nos amours" version jazzy par Stacey Kent (voir lien ci-dessous) : 
 
 
 

 
 

 
 "...Un Tagazou au bord d'un pré,
 
 
Un petit village, un vieux clocher
Un paysage si bien caché
 
 
Et dans un nuage le cher visage
De mon passé.." 
 
 https://www.youtube.com/watch?v=hF9FSX0kqr0&list=PLSEDIp-kfL6EOBkXcNLG-qVYavUiywaG6&index=10 
 
 
  
On peut admirer au passage la plaque d'immatriculation bricolée pour remplacer celle perdue quelques part entre Lorient et Vannes  Mort de Rire
 
 
 La dernière étape s'est déroulée sous forme d'une course contre le temps (heure) et le temps (météo) car la dépression annoncée par les bulletins et un message de Youyou m'a surpris au moment où je quittais mon hôte Charles Henry le bon Seigneur de Précigné. Il eut fallu partir aux aubes ,( ho ! zob ?) mais il nous fallait nous dépanner pour fabriquer une plaque d'immatriculation de fortune, cette plaque perdue en forêt de Brocéliande, sans doute un coup tordu de Merlin l'Enchanteur et/ou de la Fée Morgane. Une bonne heure de perdue, et j'avais la dépression au-dessus de ma tête, le reste a été une course éperdue, Tagazou lancé à fond en mode "Flying Home" de Lionel Hampton avec le vertigineux solo d'Illinois Jaquet, pour doubler cette fichue dépression et effectivement à Bonnétable la bien nommée nous retrouvions enfin des routes sèches pour terminer ce long raid dans des relations agréables (enfin pour moi, dans mon état, et à mon âge !). 
 
 
 
 Je suis revenu de cette expédition le corps rompu, l'esprit serein ....et des envies de remettre cela. Il reste à faire une longue séance de "calfounage" (nettoyage complet) du side-car qui est crotté comme un cheval d'estafette de l'Empereur chargé de faire suivre le courrier impérial. 
 
 
 
 Le Mash attelé a démontré avec son moteur rustique, endurant comme un percheron, qu'il pouvait m'emmener loin, beaucoup plus loin que mes possibilités physiques à condition de ne pas le bousculer et de ne pas confondre vitesse et précipitation, au régime du couple seul la panne d'essence peut le stopper.  
 
 
 
 Bon vent, bonne santé, bonne lecture à toutes et à tous, la vie est un sacré sport.
 
 
PS : sur ce périple de 1600 kms, pas un poil de conso d'huile, un appétit d'oiseau en roulant au régime du couple mais quelques petits soucis sans doute la conséquence d'un moment de douce euphorie au retour quand poussé par un fort vent arrière j'ai laissé le moteur monter dans les tours, les vibrations devant être à l'origine : 
 
 - de la perte de la plaque d'immatriculation, 
 
 
 - de la mort de l'ampoule du compte tours (près de 2 heures pour remplacer l'ampoule car il faut tout déposer à l'avant, ils sont fous ces chinetooks !) 
 
 
 - idem pour l'ampoule arrière feu arrière-stop (cette fois à peine 5 minutes). 
Et un défaut rédhibitoire, de nuit les compteurs sont illisibles, c'est à dire qu'on voit bien les chiffres mais point les aiguilles orange qui ne sont pas auto-réfléchissantes.
Défaut moindre : trouver le point mort , difficile de 1 à 2, un peu plus fastoche de 2à 1, un peu comme sur les Harley de chez le fils de David. 
 
 
 
Depuis juillet j'ai parcouru 5000 kms car le Mash attelé est mon engin de tous les jours et il me fait patienter le jour où je pourrais piloter mes autres jouets à roulettes une fois retrouvé tous mes moyens physiques. 


Merci

 
 
 
 
 
 
    
 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

_________________
Roule à moto depuis 1956 et en sidecar depuis 1980
Back to top
ccharlie
Modérateur

Offline

Joined: 20 Jan 2018
Posts: 1,503
Localisation: Banlieu parisienne
Age: 57
Masculin
Votre moto: SC400_E3

PostPosted: Wed 25 Dec - 18:17 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

un seul BRAVO   Wink
Back to top
douz
Mashiste en rodage

Offline

Joined: 12 Sep 2018
Posts: 33
Localisation: Haute Saône
Age: 61
Masculin
Votre moto: FamilySide,XT500,240

PostPosted: Wed 25 Dec - 18:56 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

Je plussoie: Chapeau bas, chouette périple, et quelle jolie plume Very Happy



L'éclairage de mon compte-tour a cramé aussi, et c'est en effet plutôt galère à remplacer (d'autant que dans mon cas, je dois en plus démonter le pare-brise Rolling Eyes )
Et côté compteur tout est moulé/collé: aucun accès aux ampoules (ou j'ai mal regardé?) Si çà grille, on change l'instrument? reflexion


Pour régler le pincement, faut aussi du 15, je crois me rappeler, pour desserrer les tirants, non?
Back to top
patrick seitert
Mashiste en rodage

Offline

Joined: 18 Dec 2019
Posts: 17
Localisation: Viroflay
Age: 79
Masculin
Votre moto: Honda BMW Harley Mas

PostPosted: Wed 25 Dec - 19:38 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

douz wrote:
Je plussoie: Chapeau bas, chouette périple, et quelle jolie plume Very Happy



L'éclairage de mon compte-tour a cramé aussi, et c'est en effet plutôt galère à remplacer (d'autant que dans mon cas, je dois en plus démonter le pare-brise Rolling Eyes )
Et côté compteur tout est moulé/collé: aucun accès aux ampoules (ou j'ai mal regardé?) Si çà grille, on change l'instrument? reflexion


Pour régler le pincement, faut aussi du 15, je crois me rappeler, pour desserrer les tirants, non?


 De mémoire pour débloquer les écrous des tirants il faut une clé plate de 21, une clé de 14 pour tourner le tirant.
Le tirant arrière en écartant le side de la moto permet de régler le pincement-ouverture de la roue latérale ; en tournant  à gauche le tirant repousse le side donc pincement, en tournant à droite c'est le contraire, raccourcissement du tirant et ouverture de la roue du side.
Et le tirant avant, il joue sur le carrossage, pour ma part je favorise la verticalité des 3 roues, 90° par rapport à la ligne d'horizon.
Compris ? C'est pourtant simple non ?  bam


Ampoule du tableau de bord : ce n'est pas simple c'est chiant, voir indigeste, à ne pas faire sur le bord de la route. Pour le compte-tours j'ai pu difficilement avec mes doigts boudinés remplacer l'ampoule d'éclairage, mais pour le compteur je ne suis pas allé plus loin,  cela semble indémontable, un bloc bien refermé sur ses secrets.
_________________
Roule à moto depuis 1956 et en sidecar depuis 1980
Back to top
douz
Mashiste en rodage

Offline

Joined: 12 Sep 2018
Posts: 33
Localisation: Haute Saône
Age: 61
Masculin
Votre moto: FamilySide,XT500,240

PostPosted: Wed 25 Dec - 19:58 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

Smile  Oui j'ai bien pigé le principe du réglage de pincement, que j'ai effectué sur mon bouzin dès le début, mais à mon avis, écarter le panier de la moto via le coulisseau du chassis change - légèrement mais sûrement - l'angle des tirants. Je débloque donc les boulons hauts et bas des dits tirants afin de leur permette de trouver leur place, puis je rebloque. quant au carrossage je l'ai corrigé au début aussi, car il était légèrement négatif d'origine. Il est aujourd'hui légèrement positif (au pifomètre) car je roule souvent avec ma ptitfemme dans le panier .



Ceci dit j'arrête de pourrir ton joli post!


Je l'ai relu, avec en fond les liens musicaux que tu as posés. Contempler la photo dans la campagne brumeuse en écoutant Stacey Kent illustre bien la mélancolie que tu as dû éprouver dans ces moments, et puis le retour frénétique rythmé par Lionel Hampton m'a bien fait rigoler  Laughing !
Moins classieux, le générique de Benny Hill aurait collé aussi Wink



Comme disait l'autre: "merci pour ce moment" Razz  
Back to top
Oliv71
Mashiste en rodage

Offline

Joined: 15 Dec 2019
Posts: 23
Localisation: 71100
Age: 53
Masculin
Votre moto: Side family

PostPosted: Thu 26 Dec - 22:56 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

Okay bière
Back to top
patrick seitert
Mashiste en rodage

Offline

Joined: 18 Dec 2019
Posts: 17
Localisation: Viroflay
Age: 79
Masculin
Votre moto: Honda BMW Harley Mas

PostPosted: Fri 27 Dec - 00:11 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

douz wrote:
Smile  Oui j'ai bien pigé le principe du réglage de pincement, que j'ai effectué sur mon bouzin dès le début, mais à mon avis, écarter le panier de la moto via le coulisseau du chassis change - légèrement mais sûrement - l'angle des tirants. Je débloque donc les boulons hauts et bas des dits tirants afin de leur permette de trouver leur place, puis je rebloque. quant au carrossage je l'ai corrigé au début aussi, car il était légèrement négatif d'origine. Il est aujourd'hui légèrement positif (au pifomètre) car je roule souvent avec ma ptitfemme dans le panier .



Ceci dit j'arrête de pourrir ton joli post!


Je l'ai relu, avec en fond les liens musicaux que tu as posés. Contempler la photo dans la campagne brumeuse en écoutant Stacey Kent illustre bien la mélancolie que tu as dû éprouver dans ces moments, et puis le retour frénétique rythmé par Lionel Hampton m'a bien fait rigoler  Laughing !
Moins classieux, le générique de Benny Hill aurait collé aussi Wink



Comme disait l'autre: "merci pour ce moment" Razz  




Primo : tu ne me pourris pas mon post, tout le monde est bienvenu à bord !
Secundo : pour le réglage du side il y a comme je l'ai écrit un réglage théorique de base et après des peaufinages qui se font en roulant et en tenant compte der différents facteurs comme un passager et une bagagerie. J'ai même indiqué que lors de mon périple pour contrecarrer un vent violent venant de 3/4 face bâbord, j'ai outrageusement mis du pincement pour soulager la pression au guidon. Bien entendu la tempête passée je suis revenu à mon réglage habituel.
C'est une des raisons pour laquelle je préfère des attelages à l'ancienne comme ce Mash ou ma BMW série II, cette facilité à modifier les réglages selon les conditions.
Tertio : la musique fait partie de la vie selon les goûts de chacun. La preuve tous les films ont une musique ...de film ! Quand je roule ainsi, au guidon de la Mash, sur les routes des amoureux du voyage, sans contraintes d'horaires, de moyenne, ou de rendez vous, j'ai toujours une musique en tête histoire d'accompagner le film de ma vie.
Quarto : j'ai le cap des 80 berges en vue, les belles années sont derrière moi , mais j'aime beaucoup cette formule d'un plus ancien que moi : elle est belle la vie qu'il me reste à vivre !
_________________
Roule à moto depuis 1956 et en sidecar depuis 1980
Back to top
hervit78
Guest

Offline




PostPosted: Fri 27 Dec - 02:00 (2019)    Post subject: Tagazou Blues Reply with quote

patrick seitert wrote:


elle est belle la vie qu'il me reste à vivre !



j'aime bien ce proverbe ...

je suis mort au Liban pendant la guerre des montages ... Tel le G.I en Normandie .. Embarassed

Mais par chance et aussi par beaucoup par pragmatisme j'y ai survécu ...

je ne mesure plus l'expérience sur l'age que j'ai ...

mais par l'expérience de ce que j'ai vécu ...

mon proverbe :

chaque jour en plus est un jour de ma vie ...
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Mash Forum Forum Index -> BALADE -> Comptes rendus et photos All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create own nforum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group